Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma mini-top-modèle...

Publié le par Biba24

Il y a quelques temps, je vous avais montré ce que j'avais confectionné pour une petite Justine. Souvenez-vous c'était  et voici la photo de cette demoiselle avec son bavoir de fille :
Elle a pas une super bouille cette mini-top-modèle ?
Une bise à sa maman, ma copinette Sophie qui m'a confié cette adorable photo et bien sûr plein de gros gros poutous à Justine qui soufflera bientôt sa première bougie...

Commenter cet article

sophie 09/08/2008 17:33

et alors il te reste 3 ans pour feter ta trentaine et après tu fetera la quarantaine... pffffffffffff c rien tu verra celà passera tout comme les 30... tant que tu reste jeune et avec ta fille c bien partie
bisous

sophie 08/08/2008 10:59

très jolie poeme, félicitations

sophie 08/08/2008 10:59

merci encore pour ma petite juju.
bisous
J'en connais une qui fetera le lendemain de ma fille ses 36 ans...
a+

Biba24 08/08/2008 11:29


de rien, de rien ma Sophie ! c'était un plaisir pour moi ! et puis, tu es gentille de dire 36... mais l'objectif d'un anniv c'est de prendre un an à chaque fois... donc ce sera 37... ben ouais...
plus que 3 et c'est la dizaine... bouhhh ! :-(


DJU770 07/08/2008 19:17

Pour remercier les nombreuses brodeuses qui viennent visiter mon humble site, je me suis permis d'écrire ce petit poème, que je vous dédie :

Point de croix

Sur sa chaise en teck, elle brode au fond du jardin.
Elle dessine des croix bleues sur la toile de lin
A l’ombre du saule, là où le merle chante,
Dans le parfum des roses et des senteurs de menthe.

Elle brode derrière sa fenêtre, avec vue sur rue,
En fil de coton rouge le mot « bienvenue »,
Qu’elle dédie à tous les passants en bas
Courbés sous le vent, qui pressent le pas.

Flambée du soir, douce chaleur : elle brode dans son fauteuil.
Sous ses doigts apparait une branche de cerfeuil.
Une à une les petites croix vertes couvrent le tissus
De feuilles, d’arabesques et de passereaux dodus.

Devant les vagues, cris de mouettes et senteurs d’iode,
Les jambes étendues sur le sable blond, elle brode
Un bateau, des poissons et des étoiles de mer
Qu’un malicieux bambin a mêlé dans son seau : douce chimère !

Assise à coté de la vitre, dans le sens « Paris »,
A 8 heures zéro six, le paysage défile : gares, champs, écoles et mairies…
Son voisin déborde l’accoudoir et termine son rêve appuyé sur son bras.
Penchée sur son tambour elle brode des fruits : fraise, mangue et ananas.

Dans le train, ou sur la plage, dans le jardin, au coin du feu ou derrière la fenêtre,

Quel est ce talent, ce doigté sublime ?
Quel est ce secret qui vous anime ?
Patientes et silencieuses nous le direz-vous ?
Brodeuses, brodeuses qui êtes-vous ?

DJU770 pour toutes les brodeuses du monde.
Mille bises.